Programme

Patrick CASTILLON expose ses scultpures dans le show-room privé du 13 rue Fessart 75019 PARIS. 

L'exposition

XXX

Un soir d'été 2

Wally 1

Jessie

Bio Patrick CASTILLON

Après une formation de céramiste en 1977, Patrick CASTILLON s’installe comme artisan potier à Arcachon, avant d’embrasser une carrière dans la fonction publique.

Au départ était un point de soudure, il lui faisait penser à la pointe d’un sein de femme. Puis la relation avec la technique céramique devint une évidence, les morceaux de fer à béton sont assemblés les uns à côté des autres et soudés à la soudure électrique, avant d’être délicatement modelés.

Sa passion des contrastes lui permet de s’exprimer pleinement grâce à cette technique qui supprime toute contrainte de formes ou de dimensions. L’utilisation d’un matériau aussi commun que le fer à béton pour sculpter, la lourdeur du fer pour sublimer des corps de femme et la légèreté de la danse, l’intérieur brûlé par la soudure et l’extérieur brillant et poli par la disqueuse, tout est prétexte au contraste.

Ses sculptures tournent presque toujours autour des femmes, sa principale source d’inspiration : « Je ne me contente pas d’aimer les femmes, je les admire ! ».

Ses sculptures indiquent, montrent, orientent le regard, elles nous obligent à deviner ce qu’il ne veut pas nous montrer. Il ne nous dévoile que l’essentiel, enlevant de la matière pour accentuer le mouvement, ne laissant qu’une ligne directrice pour fluidifier l’élégance. Sa méthode est lente, bruyante et sale, la ferraille est omniprésente et toujours au service de la courbe essentielle …. Il ne veut être alors qu’une chose, le ferrailleur de l’essentiel.

ARTISTE INVITE : ENDER

Ender est né en 1973. Il a vécu 25 ans rue Fessart, dans le quartier de Belleville à Paris (haut-lieu du street art parisien dans les années 80), des murs qui marqueront le petit garçon qu'il était. Le plus souvent, ses interventions dans les rues sont des pochoirs réalisés préalablement sur papier et collés sur les murs.

 

Le choix du collage plutôt que de la peinture directe sur le mur provient d'une double nécessité.

D'une part, ses pochoirs sont composés de 3 à 6 layers (matrices utilisées pour chaque couleur, et peintes en couches successives), la mise en œuvre, longue, est donc peu compatible avec le travail dans la rue sans autorisation…

D'autre part, les œuvres sur papier ont vocation à exister sur le mur de manière extrêmement éphémère.

L'objectif est de surprendre le passant-spectateur, de le faire sourire devant l'apparition soudaine, au matin, d'un pochoir sur le mur. Sa disparition, parfois rapide, parfois moins, due aux services de nettoyage de la ville, aux « collectionneurs », aux intempéries, à l'action du temps qui irrémédiablement effacera le pochoir, cette disparition, donc, est partie intégrante de l'œuvre, et du support utilisé.

 

"Mes interventions dans la rue ne sont pas si éloignées de mon activité de comédien, mes pochoirs sont mes personnages, la rue, le théâtre. Le tout est de mettre en scène, de faire correspondre les deux pour que le mur donne du sens aux pochoirs, le pochoir du sens au mur. Une fois le collage réalisé il vivra sa courte vie, il devient la propriété des passants qui poseront ou pas le regard sur lui. Avant d'être arraché, tagué, volé parfois, ou nettoyé, j'espère qu'il aura étonné et donné un sourire à ceux qui auront eu la gentillesse de la regarder."

Programme

Du 12 au 29 Novembre, Hannibal RENBERG présente son exposition IPHONEOGRAPHIES

L'exposition

IPHONEOGRAPHIES

 

Hannibal RENBERG est un piéton qui aime à déambuler dans les rues de Paris, de Marseille ou d'ailleurs et y débusquer l'inattendu et le poétique du quotidien. Diplômé de psychologie, il traque au gré de ses pérégrinations les situations et les personnages les plus décalés pour nous offrir la vision d'un monde où l'étrange et le dérisoire règnent. 

Dans chacune de ses compositions, on trouve un point de rupture qui appelle parfois l'ironie ou la nostalgie, le désir aussi de faire partager ses émotions, son humour, sa dérision par l'image. 

Ses photos sont un reflet de notre société, un trait d'union entre les vies qui se côtoient, parfois se croisent et se parlent, un environnement construit par et pour l'homme, un dialogue éphémère entre le photographe et la ville. 

Ce fabuleux photographe de rues figure dans le classement du prestigieux magazine "Forbes". Il a fait l'objet de nombreuses expositions à Paris, Marseille et Nice, ainsi que de nombreux articles notamment dans l'Obs, Polka, Le Magazine Photo. 

Programme

Du 28 Octobre au 11 Novembre, Philippe GARCIA présente son exposition "Westfjords, Islande sauvage"

L'exposition

Westfjords, Islande sauvage

 

Ces dernières années, Philippe GARCIA a présenté ses expositions Melrakki et Lundi. Derrière ces deux mots islandais se cachent deux animaux emblématiques des régions arctiques : le renard polaire et le macareux moine. Toutes les photos de l'exposition ont été faites dans les Westfjords, les fjords du Nord-Ouest de l'Islande, où Philippe s'est installé pour travailler sur ces sujets passionnants depuis 7 ans.

Melrakki, le renard polaire, est le seul mammifère prédateur de l'île et un maillon primordial de son équilibre écologique. 

Lundi, le macareux moine, trouve en Islande les rares terrains propices à sa reproduction, lui qui vit en haute mer pendant 8 mois de l'année. 

Les projets Melrakki et Lundi ne sont pas simplement des projets photographiques. 

Le premier volet de la démarche de Philippe GARCIA est scientifique : il participe depuis 2013 à des études biologiques en collaboration avec Melrakassetur Islands, le centre du renard polaire islandais, et l'Institut de la nature islandaise dans le but de mieux déterminer les comportements et les besoins de ces espèces et d’œuvrer avec les acteurs locaux pour des plans de protection adaptés. La connaissance de l'animal et de sa situation est pour Philippe un préliminaire impératif à la photographie d'espèces sensibles. 

Le deuxième volet comprend ses premières expositions photographiques, conférences et la publication des livres Melrakki et Lundi. Tous sont les fruits des nombreuses expéditions, à toutes les périodes de l'année, qu'il a organisées pour photographier éthiquement tous les comportements de ces animaux. 

Programme

Du 1er  au 19 Octobre 2019, Demoiselle MM présente son exposition "Rebelle élégance".

L'exposition

Rebelle élégance

Tantôt curieuses, tantôt espiègles. Parfois interrogatives, parfois rêveuses. Les Demoiselles de Mariane Mazel, alias Demoiselle MM, ont des expressions qui varient au gré de son humeur. Cette artiste hypersensible puise en effet dans ses émotions pour dessiner des figures féminines emplies de grâce et de raffinement. Femmes-enfants, femmes fatales, femmes maternelles : ses Demoiselles sont une projection de sa propre féminité. Mais quels que soient leur visage ou leur expression, elles reflètent toujours l’amour et l’espoir. Point de tristesse, de désespérance ou d’affliction dans le regard des Demoiselles qui semblent savourer le bonheur.

 

Depuis quelques mois, les Demoiselles ont subrepticement quitté leur atelier pour s’afficher sur les murs des XIX et XXe arrondissements. Peut-être les avez-vous déjà remarquées rue de la Mare, rue Jourdain, rue de la Villette ou sous le belvédère de Belleville ? Demoiselle MM a en effet choisi de briser les contraintes de la toile et de s’exprimer sur les murs de Paris. Pour montrer spontanément et librement ses œuvres à un plus large public.

 

L'artiste s’inspire à la fois des motifs de l’Art nouveau et du stylisme, des costumes traditionnels issus de diverses civilisations. Comme une forme d’écriture automatique elle dessine ses personnages sur papiers ou sur toiles d'un trait léger et harmonieux, tout en mouvement.

 

« Je pratique le street art pour faire naître des émotions » dit-elle. Des émotions qu’elle partage aujourd’hui dans cette exposition baptisée « Rebelle élégance » où les peintures du street art sont présentées sur toile, aux côtés de peintures en noir et blanc.

Programme

Du 1er Février au 24 Avril 2019, Pol BACQUET présente son exposition "Heure de pointe à Roissy"

L'exposition

Heure de pointe à Roissy

 

Le plane spotter Pol BACQUET nous fait découvrir le monde aérien à travers son regard de photographe qui conçoit tout avion comme un appareil magnifique. Il nous les présente, soit à l’arrêt pour détailler leur extraordinaire complexité, soit en vol pour admirer toute leur puissance.

Avec sa maîtrise de la lumière, son style très personnel et sa technique du « close up », il nous présente des clichés inédits d’avions d’Air France au décollage, à l’atterrissage et en manœuvres sur le tarmac de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, et capture l’âme de chaque appareil. 

Bio Pol BACQUET

Pol BACQUET, architecte de profession, allie sa passion pour la photographie et l’aviation. 

Il fait ses premiers pas dans la photographie au cours de ses études d’Architecture lorsque son regard attentif et sa sensibilité d’artiste curieux de son entourage, déclenchent l’envie d’approfondir ses connaissances dans cette discipline. Sa grande passion pour le monde de l'aviation l’accompagne depuis très jeune. Il a eu l’opportunité de travailler avec Air France pendant ses études universitaires, à l’Escale de Caracas (Venezuela) ce qui lui a permis de côtoyer de près les plus beaux avions, dont le Boeing 747 et le Concorde. 

Après sa carrière professionnelle réalisée dans différents coins du globe, il se consacre depuis cinq ans à la photographie professionnelle en tant que « plane-spotter », avec la satisfaction d’avoir réussi le mariage de ses deux grandes passions.

Programme

Du 15 Novembre au 31 Janvier 2019, Joëlle DOLLE présente son exposition "La Vie des Fleurs". 

L'exposition

La Vie des Fleurs

 

« Je cherche à montrer la puissance et la vie qui anime les fleurs. Leurs mouvements me parlent, fragilité et force, texture et forme, couleur et beauté des détails me touchent.

Joyeuses, tendres, douces, énergiques, excentriques, joueuses, délicates, fatiguées, troublées, sereines, complices, sensuelles, ….

Elles s’expriment, sont sensibles, vivantes et toujours silencieuses.

Avec ces photos je leur donne la parole.

Elles sont fleurs : c’est La Vie des Fleurs. »

Joëlle DOLLE

Bio Joëlle DOLLE

Joëlle DOLLÉ travaille et vit à Paris. Après ses études à l’Ecole Duperré et une carrière publicitaire en tant que directrice artistique, elle décide de se consacrer entièrement à la photographie pour la mettre au service de ses valeurs. A travers ses portraits, elle traite des sujets de société, apporte un autre regard sur nous-même, sur notre relation aux autres et à la nature.

Son travail est régulièrement exposé : avec la Ville de Paris, « Des Légumes et des Hommes » toujours itinérante sur toute la France ; des galeries de portraits pour des communes ; en collaboration avec AIDES « Positif ou négatif » ; « Chiens guides d’aveugles », …

Avec sa nouvelle série « La Vie des Fleurs », Joëlle DOLLÉ exprime la puissance et la sensibilité des fleurs. Comme des petits tableaux qui rappellent la peinture flamande du XVIIIème siècle, avec un regard contemporain et beaucoup de poésie, elle nous fait sentir La Vie des Fleurs en tant qu’être vivant.

Programme

Du 7 au 14 Novembre 2018, Candice NECHITCH présente son exposition "Libre comme l'Art", et invite VINUS pour exprimer sa vision de la liberté. 

L'exposition

Libre comme l’Art

 

« Au lendemain des attentats du 13 novembre, le New-York Times publie un article sur son site au sujet de l’horreur qui vient de toucher notre pays.

A la suite de cet article, une française (Laurence Hauben) vivant aux États-Unis laisse un commentaire, celui-ci est en fait un texte hommage à la liberté des français.

Comme plus de 45 millions d’entre nous, j’ai été profondément touchée par ces mots qui nous rappellent tous combien nous sommes chanceux de vivre dans le pays de la Liberté, des Libertés et combien il est important de lutter pour conserver cela.

En tant que photographe, j’ai trouvé ce texte très visuel, et rapidement l’idée m’est venue de le mettre en image et d’en faire une exposition, en mémoire aux attentats qui ont touché notre Pays. »

Candice NECHITCH

 

 

 

Dans le cadre de l’exposition « Libre comme l’Art », l’Atelier de Belleville a également invité VINUS à poser son regard sur sa vision de la liberté, avec son Gavroche romantique, sa représentation de la femme émancipée et l’expression du couple parisien, rock, transgenre et affranchi.

VINUS a déjà exposé dans la galerie l'Atelier de Belleville en Mai 2018, "CABARET PIGALLE".

Bio Candice NECHITCH

Immergée dans l’image depuis 20 ans, Candice a traversé l’objectif, d’actrice, elle est devenue « acteur » : elle crée et met en scène ses propres images.

C’est en autodidacte audacieuse que Candice progresse à travers les images, passant du cinéma à la photographie avec la volonté de s’engager à travers son art.

 Elle exposera notamment son travail sur le Festival Européen de la Photo de Nu à Arles en mai 2016, aux Carrières de Lumières des Baux de Provence en mai 2016, sur la programmation Off des Rencontres d’Arles en Juillet 2016, au Grand Palais pendant Paris Photo ainsi que sur le pont d’Iéna aux pieds de la Tour Eiffel en novembre 2017 en tant que finaliste du concours « Estée Lauder Pink Ribbon Photo Award ».

Programme

Du 20 Mai au 30 Septembre 2018, Thibault d'ABOVILLE présente son exposition FAUNE HOUSE

L'exposition

FAUNE HOUSE

 

Cette série de portraits Noir et Blanc de grands animaux sauvages a déjà été primée lors de la 7ème édition du Salon Animal Art Paris 2017, plus grand salon d’art animalier d’Europe, et lors des 29èmes Rencontres Cinéma Nature de Dompierre-sur-Bresbre.

Bio Thibault d'Aboville

Page en cours de création

Programme

Du 24 Mai au 24 Juin 2018, Eric DROUSSENT présente son exposition DECALAGE IMMEDIAT

L'exposition

DECALAGE IMMEDIAT

 

A l'occasion de la sortie du Livre "Décalage Immédiat » aux éditions Vilo-Ramsay, Eric Droussent expose ses créations dans la galerie « L'atelier de Belleville ».

Chaque photo dévoile la poésie du quotidien, un univers surréaliste inscrit dans la lignée des grands maîtres que sont Man Ray, René Magritte et Chema Madoz..

Bio Eric DROUSSENT

Eric DROUSSENT est né en 1964. Il a fait ses premiers pas photo avec un appareil argentique, il y a plus de 30 ans : apprendre à regarder, apprendre à cadrer, voir, prévoir, se déplacer et anticiper les réglages avant d'appuyer sur le déclencheur et surtout attendre un bon moment avant de visualiser le résultat. Pas à pas, l’œil s'est affûté, le geste s'est affirmé ....

2009, première exposition.

2015, Mont Blanc Photo Festival.

2016, Lauréat du Grand Prix de la Création de la Fédération Photographique de France, Finaliste du Grand Prix Photo de Saint- Tropez; Coup de Coeur du jury des Confrontations Photographique de Gex.

2017, Galerie The Ours à Lauris.

2018, Les Photographiques, Le Mans; Exposition à l'Atelier de Belleville à Paris, 19ème; 

Programme

Du 4 Mai au 23 Mai 2018, VINUS présente son exposition CABARET PIGALLE. 

L'exposition

CABARET PIGALLE

 

“Cabaret Pigalle » est une exposition de portraits d’artistes de la nuit. Chanteurs, musiciens, danseurs, performeurs, ils dévoilent leur personnages fantasmatiques sous l’objectif de VINUS. Ils posent adossés, à coté, sous, avec le fronton (lien visuel et poétique), parodie amusée d’un reste de palais classique où l’on retrouve sculptées les muses de Vinus, Easty et Westy, personnages issue de son imagination.

Bio VINUS

 Photographe, illustrateur, sculpteur, Vinus est un artiste pluridisciplinaire où la poésie, les rêves de voyages oniriques, la beauté et la sexualité sont les multiples facettes de son expression créative.

 Fétichiste, il cultive un art de la récupération au travers de matériaux non nobles : toile brut, carton d’emballage qu’il transforme en décor de « Quat’sous » utilisé pour être les cadres et support d’œuvres sensibles, espiègles et sensuelles.

 Il joue avec les références graphiques et romantiques du XIXème siècle au travers le la photographie pour exprimer la vision d’une sensualité érotique contemporaine, tant par l’approche esthétique du corps masculin, de la création d’idole baroque ou de héros fantasmé.

 La sexualité est un espace d’expression et un gage de liberté créative pour Vinus, une ligne de conduite qui interroge les pulsions de l’artiste au travers d’œuvres à messages imbriqués et malicieux.

 Figuratif, espiègle, toujours tourné vers une réalité onirique et sensuelle qui nous emporte dans son univers qui s’absout des codes sociétaux, Vinus twiste la réalité et la poétise.

Programme

Du 5 Avril au 2 Mai 2018, David FERUCH présente son exposition Under Water Up to the Stars. 

L'exposition

Under Water Up to the Stars

 

David Feruch artiste visuel, présente ses tableaux, univers abstrait ou se projette l’humain. Souvent imprimés sur aluminium comme surface vivante, ses tableaux parlent de l'homme dans la ville, 'l'Urban Spirit" qui nous entoure. 

Bio DAVID FERUCH

David FERUCH est un photographe plasticien né en 1967 à Paris. Lors d’un repas chez ses grand-parents à Grasse dans le Sud de la France, il photographie sa famille assise autour de la table à l’heure du déjeuner : c’est une révélation ! Il a 17 ans et devient photographe. En 1986, il assiste Bernard CHARLON, ancien reporter de guerre à l’Express, dans la réalisation des cinquante deux portraits des patrons du Comité Colbert, en seulement un mois et demi. Il apprend ensuite la maîtrise de la lumière en studio au côté de Dominique LAMY.. Devenu photographe professionnel, il travaille durant quelques temps pour la galerie Bernard BARUCH-STEINITZ, spécialisée dans les antiquités.
A la fin des années 1990, il entrevoit l’immense potentiel artistique qui réside dans le numérique et est l’un des premiers à s’en servir pour travailler ses œuvres. Il allie photographie, travail sur ordinateur et peinture. Ses clichés font l’objet de collages de dessins, de scans, d ‘évolution constructive sur ordinateur, pour ensuite être imprimés,. David FERUCH aime travailler sur plaques d’aluminium afin de donner de la profondeur à ses créations. Le mouvement, l’ascension et les couleurs sont des éléments clés de son travail. Les courbes rendent les œuvres dynamiques. David FERUCH aime mettre en scène le ciel bleu et les nuages ainsi que les couchers de soleil, qui confèrent à son oeuvre une musicalité, hors du temps.

Programme

Du 11 Février au 3 Avril 2018, Hervé CONIL présente son exposition . 

L'exposition